Visite du Cambodge : Siem Reap, Phnom Penh, Sihanoukville

Je ne connaissais pas grand-chose sur l’Asie quand j’ai décidé, en 2009, de visiter le Cambodge. On m’avait dit de me préparer à un choc culturel mais je ne m’attendais pas du tout à ce qui suit. Une vague de chaleur qui m’a frappée au visage en descendant de l’avion, plusieurs employés de l’aéroport portaient des masques chirurgicaux, une dizaine de chauffeurs de taxi et de tuk-tuk se battaient et essayaient de m’arracher mon sac pour que je les suive, je partageais ma chambre d’hôtel avec des cafards et il n’y avait pas d’eau chaude dans la douche. Ma première pensée a été de me demander ce que je faisais là. Ensuite j’ai quitté ma chambre pour aller m’acheter à manger. Je me vois encore au bord du trottoir, face à la route, à me demander comment j’allais traverser. Je regardais bouche-bée les Cambodgiens zigzaguer entre les voitures, redoutant que l’un d’eux ne se fasse renverser. Il m’a fallu un petit moment avant de me retrouver de l’autre côté, dans un marché où les légumes et la viande étaient étalés à côté des vêtements et des chaussures.

Puis je suis retournée dans ma chambre, le ventre plein d’un délicieux repas, choquée et amoureuse du pays.

2009. Statue de Buddha dans le jardin du Palais Royal.
2009. Statue de Buddha dans le jardin du Palais Royal.

Phnom Penh

Beaucoup de touristes m’ont dit qu’ils ne trouvaient pas Phnom Penh très intéressant. C’est vrai que mis à part le Palais Royal et le Tuol Seng Genocide Museum, la ville n’offre pas grand-chose. Personnellement, je l’aime beaucoup. J’ai adoré me balader le long du Mékong en fin d’après-midi à regarder les gens papoter pendant que leurs enfants jouent sur la promenade, tout en me demandant ce que j’allais acheter dans les cuisines ambulantes.

Le Palais Royal

Le Palais Royal, situé le long du Mékong, est la résidence officielle du roi. Sa construction a démarré en 1866. Napoléon III a offert un pavillon en 1866. C’est l’un des bâtiments les plus intéressants de par sa structure en fer. L’autre bâtiment incontournable est le Wat Preah Keo Morokat, également appelé Pagode d’Argent à cause de 5000 carreaux d’argent qui recouvrent le sol. La pagode renferme un petit mais magnifique Buddha d’émeraude, et est entourée par les hautes stupas, tours renfermant les cendres des défunts rois.

Le palais est ouvert tous les jours mais il ferme entre 11h et 14h. N’oubliez pas de vous couvrir les épaules et genoux. L’entrée coûte 10 $.

Royal Palace Phnom Penh
2009. Phnom Penh. Palais Royal.

Tuol Seng Genocide Museum

L’ancien collège est devenu le quartier général et le centre de torture des Khmers Rouges en 1975. Aussi connue sous le nom de S-21, cette prison était le plus grand centre de détention du pays. Plus de 17 000 hommes, femmes et enfants y ont été emprisonnés et torturés jusqu’à ce qu’ils avouent être des espions de la CIA ou du KGB. Ils étaient enchaînés au mur et les fenêtres de la prison étaient recouvertes de barbelé pour éviter les suicides. Les prisonniers étaient ensuite conduits au Killing Fields de Choeung Ek pour être exécutés.

De tous les prisonniers, seulement 7 ont survécus grâce à leurs talents d’artiste ou de photographe.

Tuol Seng Genocide Museum
2016. Phnom Penh. Tuol Seng Genocide Museum.

Siem Reap

Même si Siem Reap est la ville la plus touristique du Cambodge grâce à sa proximité avec les temples d’Angkor et les villages flottants, elle reste la moins chère en comparaison avec Phnom Penh et Sihanoukville. C’est également la meilleure ville pour les voyageurs gourmands qui préfèrent des plats Khmers aux plats occidentaux.

Il n’y a pas grand-chose à voir à Siem Reap même, mais l’atmosphère y est plaisante et relaxée. Au marché de nuit vous trouverez des tas de souvenirs, vêtements, bijoux et peintures.

Si vous souhaitez en savoir plus sur Angkor Wat, jetez un oeil à mon article Explorez les temples d’Angkor.

2016. Siem Reap. Pagoda.
2016. Siem Reap. Pagode.

Kompong Phluk

Des trois villages flottants autour du lac Tonlé Sap, j’ai décidé de visiter Kompong Phluk. J’ai payé 10$ pour y arriver et 20$ pour le bateau. Pas besoin d’attendre que le bateau soit plein, il partira tout de suite, même si vous voyagez seul(e). Chaque bâtiment dans le village est construit sur pilotis : maisons, école, église, gendarmerie… Les villageois se lavent et font la vaisselle dans l’eau du lac, gardent des cochons et poulets dans de petites cages sur des plateformes sous leurs maisons et élèvent des crocodiles qui finiront en sacs à main ou en portefeuilles.

Le bateau fait escale sur un restaurant flottant duquel vous pourrez monter sur une barque qui vous emmènera dans la mangrove. Le tour dure 15min, coûte 5$ et conduit à un groupe de barques pleines de boissons, souvenirs et autres. Une des vendeuses voulait me vendre des cahiers que j’aurais dû remettre à un homme sur la plateforme pour qu’il les donne au directeur de l’école. Je suspecte fortement qu’il remet les cahiers en vente à la place…

Evitez à tout prix le village de Chong Kneas. Une fois sur place les organisateurs vous extorqueront quelques billets supplémentaires et vous encourageront très lourdement à acheter du riz à 10$/Kg pour les orphelins.

2016. Kompong Phluk floating village
2016. Village flottant de Kompong Phluk.

Sihanoukville

J’ai pris le bus de nuit pour aller de Siem Reap à Sihanoukville. Cela revient à voyager dans un congélateur. La climatisation est placée juste au-dessus de la tête, l’air souffle fort et froid, et très souvent, il n’y a même pas moyen de l’éteindre ou de le baisser. Les sacs à dos doivent être mis en soute donc n’oubliez pas de prendre de quoi vous couvrir avant de monter dans le bus.

Sihanoukville a pas mal changé en 7 ans. Les restaurants de Victory Beach où j’avais l’habitude d’aller en 2009 ont tous été rasés. Independence Beach, par contre, déserte en 2009, est désormais la plage la plus peuplée avec des centaines de chaises longues alignées à la militaire.Comme les cocktails ne coûtent que 2$ la plage pullulent de touristes qui ne cherchent qu’à s’alcooliser pour pas cher. La plupart des restaurants offrent plus de pizzas, spaghettis et hamburgers qu’ils n’offrent de curry ou d’amok.

Les plages ne sont pas très propres à Sihanoukville donc le mieux est d’aller sur une île. Je suis allée à Koh Rong Samloem. Un trajet en bateau coûte environ 6$ et dure 30 min. Il n’y a pas encore beaucoup de bungalows sur cette île donc elle est encore très tranquille. La plage est longue et propre, l’eau chaude et claire.  Si j’avais su, je serais restée sur là plutôt que de prendre un hôtel à Sihanoukville.

2016. Koh Rong Samloem. Sunbathing dog.
2016. Chien qui bronze sur la plage de Koh Rong Samloem.

Marchés

Se promener dans les marchés est une de mes activités préférées au Cambodge. Il y a toujours quelque chose de surprenant à voir ; des pommes à 10$/Kg aux têtes de cochons, des couturières aux vendeuses de viande chassant les mouches allongées dans leur hamac, des fruits tropicaux aux pis de vaches, des vêtements aux muffles, de la vaisselle aux escargots (héritage des colonies françaises ?) et la liste continue. Les pires étalages sont ceux contenant de la viande et du poisson. Les animaux morts côtoient les mourants, le sang ruisselle et les mouches dansent sur les aliments non réfrigérés ou sur le papier tue-mouche. C’est écoeurant, ça sent mauvais, mais c’est à voir.

Les insectes grillés sont une des délicatesses cambodgiennes. Je dis insectes mais pas que. Mygales, scorpions, grenouilles (les Français sont encore passés par là), poussins, serpents, larves et grillons sont de la partie. J’ai vu un touriste déguster un scorpion. Il s’est tellement régalé qu’il en a jeté la moitié et a vomi la seconde.

Le Marché Central à Phnom Penh est le plus grand du pays. Les bijoutiers sont regroupés au centre. De là irradient quatre branches où vous trouverez fruits et légumes, souvenirs, vêtements et vaisselle. Les meilleurs marchés pour acheter des souvenirs sont le Marché Russe à Phnom Penh et le marché de nuit de Siem Reap. Celui de Sihanoukville n’offre pas beaucoup de souvenirs car il est plutôt destiné aux Cambodgiens, mails il vaut le détour.

2009. Sihanoukville. Market.
2009. Marché de Sihanoukville.

Bon à savoir :

Les hôtels chargent 50% du prix de la chambre pour une arrivée de bonne heure ou un départ tardif.

Si vous allez au Cambodge avec des dollars, assurez-vous qu’ils soient en parfait état. Si vous payez avec un billet un peu déchiré ou abîmé, le vendeur vous dira qu’il sera refusé par sa banque et si vous insistez, il ira le faire vérifier par son patron. Il essaiera peut-être même de vous charger des frais supplémentaires pour l’accepter. J’ai également eu des difficultés à payer  un hôtel/restaurant avec un billet de 1995 car il était trop vieux. Le plus drôle c’est que je l’avais reçu de ce même hôtel/restaurant lors de la réservation de la chambre.