Visite de Tchernobyl et Pripyat

La centrale nucléaire de Tchernobyl se situe à 130 km au nord de Kiev, Ukraine, et à 20 km au sud de la frontière avec la Biélorussie. Les unités 1 et 2 ont été construites entre 1970 et 1977 et les unités 3 et 4 ont été terminées en 1983. Deux réacteurs supplémentaires étaient en construction au moment de l’accident. La ville de Tchernobyl comptaient 12 500 habitants et une nouvelle ville, Pripyat, a été construite pour accueillir les 50 000 employés de la centrale ainsi que leurs familles.

L’accident s’est produit le 26 avril 1986, lors d’un exercice qui avait pour but de prouver que la centrale pouvait être relancée d’elle-même à la suite d’une perte totale du réseau électrique. Celui-ci a été exécuté sans règles de sécurité adéquates et par un personnel mal préparé.

Sarcophage au dessus du réacteur 4. Chernobyl 2017.
Masques à gaz au lycée. Pripyat 2017.

Une surtension incontrôlable a entraîné une hausse de chaleur soudaine, ce qui a causé la rupture de tubes de force contenant du fuel. Les particules de fuel chaud ont réagi avec l’eau, entraînant une explosion de vapeur suffisamment puissante pour lever le toit d’une tonne du réacteur et détruire le reste des 1660 tubes de force, provoquant ainsi une seconde explosion et exposant le coeur du réacteur à l’air. La température de l’air à 200 m au-dessus du réacteur a atteint les 200 degrés. Des hélicoptères y ont versé  5000 tonnes d’argile, de sable, d’acide borique et de plomb pour contenir le feu qui a brûlé pendant 10 jours, libérant dans l’air 400 fois plus de matière radioactive que la bombe d’Hiroshima.

Unité 5. Chernobyl 2017.
Parc d’attractions. Pripyat 2017.

Début mai, le coeur du réacteur 4 était toujours en train de fondre et de se diriger vers la partie souterraine inondée. Sans trois braves employés qui se sont portés volontaire pour ouvrir les valves et drainer le sous-sol, une nouvelle explosion de vapeur se serait produite, entraînant l’explosion de la centrale entière. Une explosion d’une telle ampleur aurait anéanti la moitié de l’Europe et l’aurait rendue inhabitable pour 500 000 ans.

Les doses radioactives libérées le premier jour sont estimées à 20 000 millisieverts (mSv), causant 28 décès par la fin juillet 1986. L’être humain est, en moyenne, exposé annuellement à une radiation de 2.4 – 3mSv, dont 80% est d’origine naturelle.

Réacteur 5. Chernobyl 2017.
Salle de classe de physique. Pripyat 2017.

L’étape suivante consistait à nettoyer la matière radioactive sur le site pour que les trois autres réacteurs puissent être redémarrés et le réacteur endommagé isolé de manière permanente. 200 000 liquidateurs venus de toute l’Union Soviétique se sont mis à la tâche entre 1986 et 1987. Ils ont reçu de fortes doses radioactives comprises entre 100 mSv et 500 mSv.

Les jours suivants l’explosion se sont passés dans le chaos étant donné qu’aucune information officielle n’a été communiquée aux habitants des alentours. Pripyat n’a été évacuée que 36 heures plus tard. Au total, plus de 200 000 personnes ont été relogées.

Ecole primaire. Pripyat 2017.
Hôtel. Pripyat 2017.

Les Soviétiques ont essayé de cacher le désastre. Deux jours après l’explosion, un employé de la centrale nucléaire de Forsmark en Suède a été alarmé par le taux élevé de radioactivité détecté sur ses chaussures. Le personnel a d’abord cru qu’un incident s’était produit dans leur centrale mais après investigations, ils se sont rendus compte que la source venait de Tchernobyl, à 1100 km de là.

Le photographe de presse Igor Kostin a capturé des images dévoilant l’ampleur du désastre nucléaire de Tchernobyl. Les photos en noir et blanc ont révélé la vérité cachée par les Soviétiques. Ses premières images furent prises d’un hélicoptère, 25 m au-dessus de la centrale. Après vingt photos, son appareil a commencé à montrer des signes de dégradations dus à la radioactivité. La plupart des négatifs étaient affectés par le taux élevé de radiation, rendant les photos complètement noires, comme si elles avaient été exposées prématurément à la lumière.

Parc d’attractions. Pripyat 2017.
Guido van Helton a peint un docteur dans la tour de refroidissement du réacteur 5 pour sensibiliser aux risques de l’énergie nucléaire et honorer le travail d’Igor Kostin. Chernobyl 2017.

La construction du nouveau sarcophage a débuté en novembre 2012 et en novembre 2016 il a été placé au dessus du bloc 4. Il pèse 29 000 tonnes et mesure 108 m de haut, 257 m de large et 150 m de long. De nos jours, 2000 employés travaillent sur l’isolation du sarcophage et d’ici 2065 la centrale entière devrait être démantelée.

Seulement 150 personnes sont retournées vivre dans la Zone d’Exclusion. La nature a repris le dessus très vite et les loups, sangliers, lynx, cerfs, élans et chevaux de Przewalski abondent.

Ecole de musique. Pripyat 2017.
Les uniformes des pompiers sont gardés dans le sous-sol de l’hôpital. Il est interdit de s’y rendre à cause des taux très élevés de radiation. Au premier étage se trouve le service gynécologique. Pripyat 2017.

Certaines parties de la Zone d’Exclusion peuvent être visitées sans danger avec un guide. La dose de radiation absorbée lors d’un tour de 2 jours équivaut  à la dose absorbée lors d’un vol longue distance.

La Zone d’Exclusion est un endroit très particulier à visiter car le sentiment de désolation se mêle à la tranquillité et aux chants des oiseaux.

Piscine. Pripyat 2017.
Le radar fait 100m de haut et 250m de long. Sa construction aura coûté deux fois plus que celle de la centrale et il consommait 30% de l’énergie produite à Tchernobyl. Il n’a jamais fonctionné. Chernobyl 2017.

Sources :

Nuclear Energy Institute https://www.nei.org/Master-Document-Folder/Backgrounders/Fact-Sheets/Chernobyl-Accident-And-Its-Consequences

World Nuclear Association http://www.world-nuclear.org/information-library/safety-and-security/safety-of-plants/chernobyl-accident.aspx

Chernobylwel.com  https://www.chernobylwel.com/EN/7/blog/