L’aciérie de Poldi – Kladno

L’aciérie de Poldi a été fondée en 1889 par l’Autrichien Karl Wittgenstein et nommée après sa femme Leopoldina. Autrefois la plus grande industrie régionale, c’est désormais un complexe industriel abandonné qui s’étale sur 500 hectares, à Kladno.

En 1920, Poldi employait plus de 4000 ouvriers et pendant la Seconde Guerre Mondiale elle devient cruciale pour l’armement industriel. L’aciérie a également produit le fer et l’alliage de carbone nécessaire à la construction de la Speedcar Thunderbolt avec laquelle George Eyston a battu trois records de vitesse à plus de 575 km/h.

Après 1989, avec la chute du mur de Berlin, l’Union Soviétique et les régimes communistes de l’Est, Poldi est soudainement confrontée à l’avénement d’une économie de marché libre auquel est n’est pas habituée. L’aciérie qui comptait alors 20 000 employés commence à péricliter et se voit obligée de réduire sa production au minimum.

En 1993, Poldi est rachetée par Bohemian Art mais leur manque de moyens et d’expérience dans le domaine conduit à un arrêt total de la production et l’aciérie doit fermer ses portes pour de bon. Aujourd’hui les bâtiments sont en ruines ; fenêtres brisées, toits effondrés, plantes grimpantes le long des murs, sols jonchés de déchets et recouverts de poussière… La ville de Kladno souhaite redévelopper la zone et a commencé à démolir certains bâtiments mais il faudra plusieurs décennies pour la décontaminer entièrement.